17.3.13

Undress me too palette d'MUA : la Naked 2 doit-elle aller se rhabiller ?

Il y a peu je me suis de nouveau posée la question qui m’avait déjà traversé l’esprit il y a plusieurs mois de cela : est-il nécessaire de posséder la Naked 2 d’Urban Decay lorsque son vanity abrite sa grande sœur et une ribambelle d’autres fards à paupières ? Vais-je trouver autant de plaisir à utiliser des teintes neutres comme lorsque j’ai pour la première fois utilisé la Naked en me lançant pour de vrai dans le loisir du maquillage ? Cela va-t-il être un bon investissement ?

Ces questions j’ai cessé de me les poser au moment où je me suis rendue compte (après la bataille) que la marque Makeup Academy (MUA) avait une nouvelle fois mis sur le marché une palette se composant de dupes de la dernière-née d’Urban Decay. Forcément je n’ai pas réfléchi très longtemps et me suis laissée séduire par le prix attractif de cette alternative (4£ seulement) et les revues alléchantes peuplant la blogosphère. Deux petites semaines plus tard, la palette trônait fièrement dans mon salon.

Undress me too palette - MUA
Oui mais ? Après avoir cherché, attendu, swatché, porté les fards, quel est l’avis final que j’ai pu tirer sur cet objet ?

Commençons par les couleurs et la pigmentation des fards dans leur ensemble puisque ces deux points rassemblent à eux seuls l’utilité ou non d’acheter le produit. Je dois reconnaître qu’en réceptionnant la palette je n’ai pas été séduite de la même manière par toutes les teintes. La partie supérieure de la palette contenant les couleurs plus chaudes m’a laissé une petite impression de «déjà-vu » tandis que la partie inférieure me stimulait davantage s’agissant de nuances absentes de ma collection et beaucoup plus froides également. 

Undress me too- MUA
Comme je viens juste  de l’expliquer la palette se divise réellement en deux univers différents colorimètrement parlant. Je vais vous présenter l’ensemble de couleurs à tendance chaudes que l’on peut trouver dans les six premiers fards, on distingue parmi ces derniers deux mats et quatre irisés.

Dans l'ordre : Naked (quasi invisible), Devotion, Shy, Fiery, Lavish et Dreamy
On commence par « Naked » un beige mat relativement neutre et pouvant servir de très bonne base pour un maquillage sobre et lumineux, sa pigmentation a besoin d’être relevée par une bonne base de fards à paupières mais je n’ai rien eu à redire sur sa tenue ou sa texture. Arrive ensuite « Devotion » le fameux doré très chaud qui a été dupliqué dans les deux Naked d’Urban Decay, qui ici trouve une pigmentation moins bonne et crémeuse, cependant la teinte est vraiment lumineuse et reste très correcte sur une base. « Shy » est l’une des nuances qui m’a le plus surprise, dans la palette elle apparaît comme un beige irisé plutôt froid et ressort relativement blanche et nacrée sur la peau, je m’en sers le plus souvent pour illuminer un maquillage.

La couleur la plus chaude de la palette est très probablement « Fiery » un bronze tirant sur l’orangé, le rendu très crémeux et irisé flattera à coup sûr les iris bleus et plutôt clairs. Enfin « Dreamy » est un brun légèrement salit, plus sombre que ses prédécesseurs et plutôt mordoré il est à mon sens l’une des couleurs les plus originales et semble appartenir à la même famille que Tempting de chez MAC.

Dans l'ordre : Tranquil, Exposed, Reveal, Wink, Obsessed et Corrupt
Nous arrivons finalement aux teintes froides, celles qui ont déclenché mes pulsions acheteuses à la sortie de la Naked 2. Il s’agit de mes nuances favorites puisqu’elles rendent réellement le produit intéressant et différent de la Naked, c’est aussi celles que j’utilise le plus. Créant la transition avec les couleurs précédentes, « Tranquil » est un fard mordoré très lumineux et unique en son genre, c’est tout à fait le genre de couleur que je recherche pour intensifier un maquillage ou foncer une autre nuance pour légère. Le duo de teintes suivantes sont mes favorites pour un maquillage à la fois facile, lumineux et intense pour tous les jours, il s’agit de « Exposed » et « Reveal ».  Décrire avec exactitude la couleur de ces deux fards m’est assez impossible puisqu’ils se présentent à mes yeux comme un mélange de taupe et de gris dans une version foncée pour l’un et beaucoup plus claire pour le second. Très proche dans mon ordre de préférence arrive « Wink » un brun se situant entre le taupe et un cuivré plutôt froid, selon la luminosité la couleur apparaîtra plus bronze ou plus brune. Enfin les deux dernières couleurs de la palette sont « Obsessed » et « Corrupt » un taupe aux reflets légèrement rosés et un fard noir mat tout ce qu’il y a de plus commun. 

Vous noterez que j’ai omis de mentionner l’un des fards mats de la palette, il s’agit de « Lavish » un brun moyen qui aurait été parfait pour définir un creux de paupière ou réaliser un smoky portable en journée. Mais malheureusement le fard s’est avéré quasiment impossible à appliquer sur ma peau,  j’ai d’ailleurs dû gratter la surface pour pouvoir extraire un peu de produit et répéter l’opération pour qu’il marque suffisamment. C’est ma vraie grosse déception du lot, je me demande si je suis tombée sur une palette défectueuse ou si vraiment MUA n’est pas compétent pour fournir des fards mats de qualité.

Bonjour, je suis le fard impossible à travailler !
Concernant la pigmentation des produits je dois admettre que malgré le rendu satisfaisant elle n’est pas aussi intense que des fards Urban Decay comme on en trouve dans la Naked, la Black palette ou même la Glinda dans laquelle les fards ont une texture différente. Le rendu est moins crémeux et plusieurs passages de pinceau peuvent être nécessaires pour certaines teintes, cependant avec une bonne base les fards restent tout de même de bonne qualité et suffisamment pigmentés. Le vrai point fort de la palette repose sur la qualité des fards irisés qui sont très lumineux et apportent un vrai coup de projecteur au regard, de même la texture de ces derniers reste très facile à estomper et ils ne font presque pas de chutes.

.
Pour vous montrer la chose en action j’ai décidé de vous poster l’un des maquillages que je réalise le plus souvent avec les fards de la palette en utilisant principalement « Exposed » et « Reveal » puisqu’ils me permettent ensuite d’être assez libre pour le reste de mon visage. Pour commencer j’applique « Reveal » sur l’ensemble de la paupière mobile en tapotant à l’aide d’un pinceau plat.

Etape n°1 : Reveal
Je garde ensuite mon pinceau pour prélever un peu d’ «Exposed » que je place en coin externe et très légèrement dans le creux externe afin d’étirer le regard. J’estompe les deux fards entre eux avec un pinceau plus touffu afin de ne pas laisser de démarcation entre les deux teintes.

Etape n°2 : Reveal + Exposed en coin
Pour souligner le regard je prends un pinceau biseauté afin d’appliquer du fard en ras de cil inférieur et dépose « Exposed » sur les deux tiers de la surface vers l’extérieur et termine avec « Reveal » sur la dernière partie. Pour illuminer le coin interne de mon œil je dépose en légère quantité « Shy ». Enfin j’applique un peu de mascara afin d’intensifier le regard et de finaliser le maquillage, ici il s’agit du « They’re real » de Benefit. Les fards étant dans ce maquillage plutôt lumineux vous pouvez vous permettre de rajouter quelques couches si vous le souhaitez elles n’auront pas pour effet d’alourdir le regard.

Etape n°3 : Mascara time !
Après l’avoir utilisée et tout de même adoptée je pense que la palette est une bonne alternative à la Naked 2 pour ses couleurs très proches et la qualité de ses fards irisés. Toutefois étant habituée à la qualité des produits d’Urban Decay je constate que les fards MUA sont d’un niveau inférieur et que vous pourrez trouver meilleure pigmentation et intensité ailleurs, si tel est votre cas je vous recommande de vous tourner vers Urban Decay. Dans mon cas m’être tournée vers le produit de MUA m’a permis de découvrir de nouvelles teintes et une marque que je n’avais pas testée mais surtout de me laisser séduire par quelques teintes que je rachèterai éventuellement chez Urban Decay quand je viendrai à bout de celle-ci.

Au final la « Undress me too » palette est un produit honnête à la qualité inégale selon la texture de ses fards, aux couleurs néanmoins fidèles à l’originale mais qui mérite surtout d’être essayé pour son très petit prix. Vous pouvez la voir comme un très bon échantillon de ce que réserve la Naked 2 pour un montant nettement inférieur.

Oh oui, adoptez-moi, adoptez moi !

6 Responses so far.

  1. Les fards sont beaux mais ont l'air peu pigmentés!

  2. Fay says:

    Elle donne envie, une belle alternative pour celles qui ne veulent pas mettre le prix pour la Naked d'Urban !

  3. Claire says:

    ils sont jolis ces fards là, je n'ai jamais testé cette marque, un jour peut être parce que pour 5€ :p

  4. Corinne says:

    je n'ai jamais testé mais je me laisserais bien tenter, surtout à si petit prix!

  5. Anonyme says:

    Bonjour ! Je vais mettre un lien de ton article dans mon blog , j'espère que ça ne te dérange pas , c'est en tout bien tout honneur puisque tu es juste un bon exemple de test pour la palette Undressed 2 :)

  6. Anonyme says:

    Pardon , mais je n'ai pas mis le lien du blog http://hellolabricot.over-blog.com/
    voilà et merci !

Leave a Reply