24.2.13

La coloration tue les cheveux : mensonge ou parfaitement authentique ?

Il y a maintenant un peu plus quatre mois j’ai décidé de teindre mes cheveux pour la première fois de mon existence.  J’ai longtemps hésité à sauter le pas, je me posais de nombreuses questions : la couleur va-t-elle m’aller, combien tout cela va-t-il me coûter en terme d’entretien des cheveux et de la teinte mais surtout est-ce que cette étape ne va-t-elle pas abîmer mes cheveux de manière irréversible ? Et ces questions je me les suis posées pendant plus d’un an, changeant systématiquement d’avis entre coloration et henné afin de laisser mes cheveux changer de tête tout en les gardant relativement sains.

Entre temps quelques proches sont « passés à l’acte » me permettant de constater si l’effet sur des cheveux ou un changement de tête pouvaient être trop brutaux voire traumatisants pour ma part. Après avoir hésité une nouvelle fois pour utiliser du henné puis me ravisant au dernier moment par crainte de ne pas pouvoir faire de coloration après pendant plus de six mois si le résultat ne me plaisait pas, j’ai pris rendez-vous chez mon coiffeur habituel. Mon destin capillaire était lancé.

Ma presque nouvelle rousseur 
Heureusement pour moi je fréquente depuis très longtemps le même salon et suis habituée à me faire coiffer par une personne adorable qui connaît parfaitement mes goûts et ma nature de cheveux. Parce que voilà, mes cheveux son épais, plutôt nombreux à peupler mon crâne et ont changé de nature du fil des années passant de raides (celui où les boucles tu peux toujours rêver), a carrément touffus et beaucoup trop volumineux sans forme puis finalement à ondulés bouclant carrément quand ça leur chante. Et comme je suis châtain plutôt foncé de nature ça facilitait pas forcément les choses pour une couleur plus claire et carrément différente qu’est le roux.

Je partais avec un « avantage » : l’épaisseur de mes cheveux les rendant plus solides face à l’agression que représente la coloration, un entretien plutôt régulier de ces derniers les laissant en pleine santé et surtout une base naturelle sur laquelle la teinte devait normalement bien prendre.

Zoom capilaire
Je suis venue équipée d’un cliché du roux que je recherchais, un roux plutôt sombre à la Emma Stone dans Easy A (ou plus récemment Gangster Squad) pas trop vif afin de pouvoir m’habituer à une nouvelle couleur plus facilement et puis c’est aussi et surtout celle qui me plaisait. On s’est bien occupé de moi, j’ai eu droit aux soins, au petit massage crânien post coloration (complètement orgasmique par ailleurs après les démangeaisons du produit sur le crâne lorsqu’il est impossible d’y toucher) et à la jolie coupe qui allait avec.

Oui mais après ? Et les conséquences dans tout ça ?

Dans l’immédiat, juste après être sortie du salon j’ai, comme tout le monde je pense, passé ma main dans mes cheveux toutes les cinq minutes pour m’apercevoir des changements, de la nouveauté, de mon petit investissement en somme. Et j’ai détesté l’effet que me faisaient mes cheveux au toucher.  J’avais la désagréable impression de les sentir presque cartonnés, pas doux comme à l’habitude et moins souples aussi. Du coup je me suis dit que ça commençait mal et que comme je l’avais redouté j’avais flingué mes cheveux à tout jamais. (Non ce n’est pas dans ma nature d’exagérer, pas du tout.) Puis en lavant mes cheveux le lendemain j’ai réalisé que c’était le produit utilisé pour fixer mes cheveux au moment du séchage naturel qui donnait cet effet si désagréable. Joie et bonheur mes cheveux n’étaient donc pas perdus.

Le noeud mon accessoire favori !
Enfin laver ses cheveux ce n’est pas tout pour maintenir l’état de santé de sa crinière. J’ai donc décidé de continuer sur la lancée que j’avais prise avant l’aventure coloration : prendre soin de ma chevelure à travers des masques, des shampoings doux et surtout bannir appareils chauffants type sèche-cheveux (cet appareil ne fait d’ailleurs plus partie de mon quotidien depuis au moins trois ans).  Comme je ne me lisse pas les cheveux non plus je n’avais pas à craindre les agressions de cet appareil sur ma fibre. 

L'armée coloration !
Parmi mon attirail capillaire vous en connaissez déjà deux, le célèbre Rafistoleur de Lush qui est le plus merveilleux après-shampoing que j’ai pu tester pour ses propriétés de douceur et de démêlage incomparables et le shampoing Big qui me permet de me nettoyer le crâne jusqu’au bout des pointes sans agresser mes cheveux.

Big et le Rafistoleur de Lush
Celui que j’ai intégré plus récemment à ma routine n’est pas aussi « sain » que ses prédécesseurs mais me permet au moins de prolonger la durée de vie de ma coloration, il s’agit d’un shampoing de la marque Schwarzkopf le « Gliss Color & Brillance ». Après un mois et demi d’utilisation je constate qu’il ne faut que très peu de produit pour laver mes cheveux et que la vivacité de ma couleur a survécu plus longtemps à ma seconde coloration qu’à la première puisque je l’utilise désormais régulièrement. Les puristes de la composition saine des produits s’arracheront peut-être les cheveux (Haha je suis drôle) mais j’en suis personnellement pleinement satisfaite.

L’allié inattendu
Enfin dans la partie soin, j’utilise de temps en temps un spray du petit marseillais reçu il y a un moment dans une Little Box. Conçu pour faire briller les cheveux je l’utilise lorsque je sens que mes cheveux manquent un peu de vitalité ce qui peut souvent arriver après une coloration en fin de parcours.

Spray Soin et Brillance du Petit Marseillais
Alors finalement quels sont les vrais changements ?

Non mes cheveux ne sont pas plus abîmés qu’avant, je n’ai pas de fourches ou de pointes sèches, ils ne sont pas cassants non  plus et j’ai toujours l’occasion de les attacher et les coiffer comme avant toute cette aventure.  J’ai au total subit deux colorations, la première sur cheveux naturels donc puisqu’ils n’avaient jamais été teints, pas même avec une coloration sans ammoniaque ; et une seconde pour mes racines où la coiffeuse a ravivé la couleur sur l’ensemble de la longueur également.

J’ai pensé que la seconde coloration allait vraiment fragiliser mes longueurs les fibres du cheveu ayant déjà été éprouvées par les produits chimiques plusieurs mois avant. Il faut croire que l’entretien régulier avant et après coloration avec les produits précédemment cités ont permis de protéger ma crinière des pires catastrophes. Cependant je déplore une petite chose à cause de la coloration : mes ondulations. 

Longueurs presque ondulées
En effet, les colorations sont réputées pour gainer le cheveu, c’est du coup très pratique pour celles dont la tignasse est vraiment hors de contrôle et dont les mèches partent dans tous les sens, mais mes ondulations, moi je les aimais bien, elles n’étaient pas trop folles ni pas assez. J’ai toujours le volume que je possédais avant mais mes ondulations sont moins prononcées signe que mon cheveux moins souple. Alors elles ressurgissent au fil du temps mais je sais que je ne peux pas compter tout de suite dessus après une coloration

Mais la chose qui m’a le plus marquée c’est que j’ai l’impression que je perds beaucoup moins de cheveux après chaque shampoing, soit les plus fragiles se sont envolés au moment de la coloration ou bien ceux qui repoussent en ressortent étrangement plus fort. Je vais faire quelques recherches là-dessus mais je suis bien contente d’en retrouver de moins en moins au fond de ma douche ou sur mes oreillers.

Reflets en folie !
Au final la coloration c’est pour qui ? Pour tout le monde évidemment cependant sachez qu’avec un bon entretien de vos cheveux en termes de soins et d’entretien au quotidien et d’une nature peu fragile vous prenez probablement moins de risques à les voir changer ou réellement s’abîmer. Evidemment ils ne seront plus tout à fait les même mais dans l’ensemble la transformation n’est pas radicale et surtout pas irréversible. Pour entretenir ma couleur je retournerai probablement chez ma coiffeuse ou ferait un petit investissement dans des shampoings pigmentant afin de ne pas agresser trop souvent mes cheveux.

Merci luminosité bleutée de fin d'après-midi nuageux !
Edit : Suite aux commentaires reçus pour cet article (dont je tiendrais compte pour l'évolution de mon aventure capillaire :) ), je tiens à préciser qu'il s'agit d'un bilan valable pour cinq mois de cheveux colorés puisqu'il s'agit de mon expérience personnelle. Je ne peux évidemment pas m'exprimer pour des colorations répétées sur le long terme puisque je ne l'ai pas personnellement vécu, je tenais dans cet article à démontrer qu'une ou deux colorations ne sont pas "dangereuses" pour vos longueurs ou votre nature de cheveux en général. Vous pouvez donc sauter le pas si comme moi vous étiez simplement effrayées par l'idée même de la coloration et ses conséquences afin de changer de tête ou tester une autre couleur. 

17 Responses so far.

  1. Emy says:

    J'ai vu ce spray Le petit marseillais dans plusieurs articles concernant les cheveux, il parait qu'il est formidable.
    Bisous,
    Emy
    http://everydayalook.blogspot.fr/

  2. Carmen says:

    tu es sublime dans cet article

  3. Cinna says:

    Alors moi, j'ai the big question. Tu les sèches avec quoi tes cheveux ? Non parce que moi, j'ai déjà essayé le séchage naturel. Non seulement ça prend 2 heures, mais en plus, après ils sont tout raplapla et ils regraissent 2 fois plus vite !

    Sinon, je suis contente de voir plein de photos de ces nouveaux cheveux et de cette nouvelle couleur. C'est vraiment étonnant, mais ça te va bien :) Dommage pour tes ondulations parcontre :(

  4. Romy says:

    Cette couleur est magnifique, d'ailleurs je me suis permise de piquer une de tes photo pour la montrer en modèle à mon coiffeur car je rêve d'une telle couleur. M'autorises-tu à la lui montrer ?

  5. Très belle couleur de cheveux ! Et ne serait-ce pas le noeud cadeau de My Little Box car il me semble avoir reçu la même ?

  6. Coucou!

    Je pense qu'après seulement deux colorations, c'est un petit peu rapide pour conclure que les colorations n'abîment pas tes cheveux... En effet, je les trouve très beaux. Pour le moment :)

    J'ai fait des colorations chimiques pendant 5 - 7 ans à raison de 3-4 par an... Et à la fin, mes cheveux étaient de la paille... Après je n'ai pas la même nature de cheveux que toi, mais quand je suis passée au henné j'ai soufflé (enfin surtout mes cheveux...).
    J'avais le même souci que toi: le cheveu qui refuse de boucler...

    En tout cas je te souhaite que les colorations n'abîment pas tes cheveux dans le futur, mais je trouve que rassurer tes lectrices à ce sujet alors que tu viens juste de commencer à les colorer, c'est peut être un petit peu trop tôt...

    J'espère que tu ne prendras pas mal mon commentaire, mais je voulais te faire part de mon expérience personnelle!

    Bonne continuation!

  7. Opalyne says:

    @Emy Je ne le trouve pas vraiment révolutionnaire mais quand j'en ai besoin il me convient très bien. Pour autant j'imagine qu'on doit trouver mieux dans le commerce mais comme je l'ai eu dans une box c'était tout bénef pour moi :)
    @Carmen Merci beaucoup t'es adorable :)
    @Cinna Merci pour la couleur, moi aussi j'en suis très contente même si au début j'ai pu avoir des hésitations. Et pour le séchage je les laisse secher à la température ambiante ça prend du temps mais comme je fais ça en soirée j'ai l'occasion de prendre mon temps par contre je ne trouve pas qu'ils regraissent plus vite... Pour le volume justement j'en recherche pas vraiment, ils le sont déjà assez naturellement :p
    @Romy Merci beaucoup et oui bien sûr si tu as besoin de la couleur pour aller chez ton coiffeur je t'en prie, c'est aussi ce que j'ai fait donc je t'encourage à le faire :)
    @Fashion Quadra En effet c'est bien le noeud de la little box, aussitôt reçu, aussitôt adopté ! Et merci pour la couleur :)
    @Skulls and Polish Ne t'inquiètes pas je ne le prends absolument pas mal, si j'ai ouvert un blog c'est bien pour échanger et pas imposer ma vision des choses :) Et je ne cherchais pas à affirmer que la coloration n'était pas mauvaise pour les cheveux sur le long terme dans cet article, simplement qu'une première ou une deuxième coloration ne vont pas changer leur nature pour toujours puisque c'était avant tout mes craintes comme le l'explique au tout début. Evidemment comme je l'ai précisé dans l'article c'est un traitement agressif et toutes les natures de cheveux n'y résistent pas de la même manière cependant mes cheveux ne semblent pas en souffrir pour le moment si ce n'est les difficultés pour bien onduler. Et puis il est évident qu'après 5 mois de coloration je n'ai pas de problème, mais à ma première coloration et les mois avant cela c'était vraiment ce qui me faisait peur, "est-ce qu'une coloration va bousiller ma crinière ?" et du coup j'ai voulu relater mon expérience :)

  8. Je suis un peu de l'avis de Skull and Polish, même si dans ton commentaire ensuite tu expliques bien que ta crainte était le passage du cheveux naturel à coloré :) Je pense que se colorer les cheveux c'est toujours un acte d'agression, et j'en sais quelque chose : a force de coloration répétés, rousse comme toi, j'ai perdu la moitié de ma masse capillaire et je m'en mords les doigts. Couplé à une maladie, mes cheveux sont invivables.
    Alors je me permet juste de te donner un petit conseil : quand tu voudras - si tu le veux - rechanger de couleur de cheveux, pour revenir à ta couleur naturelle, ou juste une autre couleur, attends vraiment que ta coloration soit presque partie et vers les pointes, car lorsque l'on recolore par dessus des pigments rouges, c'est l'horreur, ça ressort toujours, et dans de vilaines couleurs oranges !
    Après je trouve ton article très bien, et c'est vrai que ça dépend de la nature des cheveux, malheureusement les miens étaient bien épais et résistants, et je pense qu'ils n'ont pas résisté à la coloration de trop =/ Je te souhaite que ça n'arrive pas pour toi en tous cas !
    Voilà, j'espère que tu ne prendras pas ce commentaire comme étant négatif de ma part ou même hautain, ce n'était vraiment pas le but ! D'autant plus que le roux, c'est une couleur sublime, et ça te va vraiment bien :)

  9. Bonjour!
    Premier tour pour moi sur ton blog!
    Je tiens à nuancer ton propos, j'ai fait des colorations chimiques depuis une dizaine d'années, à raison de 2 ou 3 par an. Et sur la longueur, oui, la coloration chimique abîme vraiment les cheveux. Ils étaient devenus ternes, rêches, cassants, et la couleur ne se délavait pas de la même façon partout, et les couleurs suivantes ne prenaient donc pas de façon homogène.
    J'ai été obligée de tout couper au carré, car ils étaient irrécupérables.
    Mes envies de changement de couleur m'ont passé depuis, alors pour entretenir mes reflets, je vais tenter pour la première fois... le henné!
    Expérience à l'opposé de la tienne :)
    Jolis cheveux en tout cas!

  10. La seule erreur, c'est que si, la nature de tes cheveux "change" définitivement : les pigments sont modifiés et il n'est pas possible de revenir en arrière, la couleur ne s'en ira jamais totalement pour laisser place a ta couleur naturelle. Et attention au long terme comme dit Skulls and Polish !

  11. Opalyne says:

    @Louise la Cerise Je n'ai pas de raisons de prendre ton commentaire de manière négative, je suis aussi là pour recevoir des conseils et heureusement :) Je suis désolée que tu aie eue tant de problèmes avec des cheveux et j'espère que tout ira mieux avec les repousses. Pour la suite je sais que je vais espacer les colorations et faire quelques shampoings pigmentants (Les mulato qui sont relativement naturels me tentent bien), j'ai naturellement des reflets roux dans les cheveux donc je pense que ça pourra me servir en tant que transition si je souhaite revenir à ma couleur naturelle. Merci pour les avertissements je tenterais d'en tenir compte :)
    @La maitresse Bienvenue sur mon blog pour commencer :) Et oui je sais que la coloration c'est agressif et encore plus pour les longueurs qui ont tendance à prendre plus que le reste puisque forcément les racines sont le cheveu naturel et plus "fort" qui repousse, il est donc normalement plus sain. Pour le moment je n'ai pas de catastrophe à déplorer de mon côté mais je sais que je ne compte pas rester colorée pendant si longtemps je pense que je passerais au henné un jour ou l'autre maintenant que j'ai réussi à "changer de tête" je suppose que la transition sera plus facile :) J'espère que tes cheveux reprendront vie avec le henné !
    @Pauline (Mini) Oui les longueurs changent et sont fragilisées par les colorations mais à la repousse je peux te garantir que j'ai bel et bien ma couleur naturelle :)

  12. Je ne suis pas assez motivée à changer de couleur pour faire autre chose que des colorations au henné tous les trois-quatre mois ; mais c'est un chouette article que tu as fait, tu vas donner envie à beaucoup de monde de sauter le pas de la coloration ;)

  13. Moi ça doit bien faire 4-5ans que je fais des colos à répétition mèches, décoloration... Le seul moment ou j'ai eu mes cheveux comme de la paille, c'est les mèches... j'ai tout méché mes cheveux pour les avoir blond et ils sont devenu méga sec mais depuis 2mois j'ai repris les colos pour reprendre une couleurs brune parce que beuurk les racines :p et ils sont deretour tout doux :p
    Mais à voir ça dépend vraiment du cheveux, j'en fait une tous les mois ou tous les 2mois et mes cheveux n'ont rien ^^

  14. Coucou!
    Je viens aussi apporter mon expérience! Je fais des couleurs depuis maintenant 10 ans (pour cause d'arrivée massive de cheveux blancs très précoce donc la couleur est proche de ma couleur naturelle)et je n'ai pas les cheveux complètement abîmés! A cause des racines je refais ma couleur toutes les 5-6 semaines, parfois je vais chez le coiffeur et parfois (souvent maintenant!) je la fais à la maison. Je fais un soin ou après-shampoing à chaque lavage mais c'est tout, et mes cheveux sont toujours brillants et pas fourchus ou cassants.
    Ce n'est que mon expérience et je suis peut être chanceuse. Comme on l'a déjà dit de nombreuses fois tout ça dépend des natures de cheveux, mais moi je ne me verrais pas vivre sans faire ma couleur car à 26 ans ça fait tôt pour des cheveux poivre et sel :-)
    Soit dit en passant ta couleur est très belle et tes cheveux ont l'air magnifiques!

  15. Merci pour cet article, ça me rassure de savoir que ça se transforme pas en catastrophe, ça me donne envie de sauter le pas, un jour peut-être ! En tout cas merci beaucoup !!

  16. Did says:

    Salut !

    en fait, c'est la decoloration qui flingue les cheveux.

    la coloration les gaine !

    y'a beaucoup de gens qui se décolorent les cheveux, puis les colorent, et ça, ça flingue les tiffs !

  17. Très bon article !
    J'ai fait une couleur il y a peu, et moi aussi je constate que je perds bcp moins de cheveux qu'avant en sortant de la douche !

    Bisous ;)

Leave a Reply