27.3.14

Spring is coming : le clash des pastels

Deux choses vont revenir de façon imminente dans notre paysage : Games of Thrones (d’où mon titre) et surtout la météo printanière. Et qui dit temps agréable, chaleur et futures terrasses au soleil, indique des couleurs : dans les arbres, sur nos vêtements et bien évidemment sur nos paupières. J’ai donc décidé de laisser les teintes pastels et gourmandes envahir mon regard pour m’encourager à patienter. 

Pour cela, je me suis emparée de la « Palette d’Antoinette » de Lime Crime pour ses coloris extrêmement bien pigmentés, très gourmands et on ne peut plus pastels.  Afin de créer un maquillage à la fois portable en société et pas trop clownesque j’ai choisi des teintes pouvant convenir à de nombreuses carnations et faisant partie du paysage familier de nos fards à paupières. Dans ma vision du regard pastel, votre visage pourra ainsi accueillir des teintes orangées et violacées qui s’associent plutôt bien et transmettent parfaitement ce goût printanier tant recherché. 


Après avoir appliqué ma base je commence par déposer sur l’ensemble de ma paupière mobile la teinte orangée « Macarooned » en insistant plus particulièrement sur la première partie de la paupière mobile et dans le coin interne. Afin que la pigmentation soit bien intense et la répartition du fard le plus homogène possible je pose la couleur à l’aide de tapotements permettant un fini propre et évitant les « trous » crées par une matière trop étirée. Au besoin je vous recommande d’estomper les bords pour éviter toute démarcation avec votre peau (une indication d’autant plus importante si votre carnation est plus foncée, la teinte pastel pouvant paraître trop vive et générer un effet disgracieux). 


Pour entrer dans le vif du sujet, j’ajoute la seconde teinte pastel sur la deuxième partie de ma paupière mobile. Ce n’est pas l'étape la plus pratique ni la plus facile parce qu’il faut bien doser la quantité de pigments à déposer ainsi que les endroits où ils seront appliqués. Dans le cas de ce maquillage il s’agit de la couleur « Rubonnesque » toujours de Lime Crime un bleu Lavande aussi joli qu’il a du caractère. La façon la plus sûre de commencer est d’apposer le fard en partant du coin externe. Ainsi la concentration de pigments sera plus forte sur l’extérieur (plus facile à corriger) et pourra se fondre de plus en plus facilement vers le centre de la paupière pour une démarcation moins importante. N’hésitez pas pour autant à rajouter de la matière si vous constatez que le fard n’est pas assez présent en milieu de paupière.  Pour aider le « mélange » des deux nuances pastels entre elles vous pouvez utiliser un pinceau estompeur (propre) qui fera le travail en douceur. 


Comme je voulais apporter plus de profondeur au regard et ne pas tomber dans le cliché du regard pastel importable et célèbre « pipi de licorne » j’ai voulu apporter un peu d'intensité. Pour cela j'apporte une touche plus sombre dans l’extrémité du coin externe. J'ai utilisé le fard mat prune « Indian ink » de chez Mac que j’ai déposé en très faible quantité à l’aide d’un pinceau boule dans le coin externe de la paupière. J’ai estompé le tout avec un pinceau estompeur souple (oh logique divine !) afin que cette nouvelle couleur ne vienne pas créer un contraste trop important et trop "dur" par rapport aux teintes pastels déjà présentes. 


Afin d’équilibrer les choses, et comme j’en ai l’habitude, j’ai déposé sous le ras de cil inférieur les fards appliqués sur la paupière mobile dans le même ordre. Un poil de fard sombre « Indian ink » dans le coin extérieur puis « Rubonnesque » et enfin « Macarooned » dans la partie interne de l’œil. 



On termine le maquillage de nos yeux avec un mascara bien noir pour finaliser le regard de poupée; chez moi c’est toujours le best seller de chez Benefit « They’re real » qui habille mes cils. 


Pour le reste du visage j’ai choisi de rester dans des nuances claires et douces afin de ne pas créer de contraste trop brutal avec le travail réalisé autour du regard. J’ai donc favorisé des lèvres claires mais  néanmoins colorées avec de nuances orangées ainsi qu’un blush dans le même esprit. Le risque peut éventuellement être l’obtention d’un maquillage trop « monochrome » ;  c’est pourquoi on peut jouer sur un contraste de nuances plus foncées ou claires. 

Le rouge à lèvres que j’ai choisi pour dessiner mes lèvres est « Ravishing » par MAC. C’est un corail tirant fortement sur l’orange mais restant toutefois très doux et relativement simple à porter. Etant d’une texture « creemsheen » il est assez crémeux et capte bien la lumière, il est confortable, s'applique en un clin d'oeil et se laisse oublier au fil de la journée. 



Mes joues se sont, elles, couvertes d’un blush orangé, « Ripe for love » toujours chez MAC afin de conserver une certaine cohérence et un équilibre dans le travail du teint. Pour garder cet effet frais et lumineux j’ai choisi d’appliquer en légères touches l’enlumineur « Moon Beam » de chez Benefit. 



Je n’ai pas éprouvé de difficultés particulières à adopter ce maquillage en journée n’étant pas particulièrement timide, ce n’est pourtant pas nécessairement celui que je conseille aux plus frisquettes ou au personnes n'étant pas habituées à porter régulièrement de la couleur puisqu'il est tout de même voyant. J’ai en tout cas pris beaucoup de plaisir à réaliser et à arborer ce look qui très coloré m’a mis du baume au cœur. J’espère qu’il vous a plu également et, qui sait, que vous l’adopterez ! Pour le moment je vais me contenter d'aller gambader dans les champs et espérer la présence du soleil pour les prochaines semaines. 


2 Responses so far.

  1. Ce maquillage est très joli, j'ai pas les fards adaptés pour le reproduire c'est dommage :'(
    Bisous.

  2. Je n'aurais pas cru que ces couleurs allaient si bien ensemble, c'est très joli ! :)
    Bisous

Leave a Reply