25.2.14

La minute MacGyver : Comment réparer un fard cassé ? (Et sécher ses larmes)


Vous avez fait tomber votre palette préférée ? Votre fard favori est réduit en mille morceaux ? Vous êtes à deux doigts de vous arracher les cheveux ? En plus Taylor Swift passe à la radio ? Pas de panique j’arrive avec la solution pour faire disparaître vos soucis et restaurer votre précieux fard. Votre palette pourra de nouveau retrouver sa superbe et vos paupières s’habiller de votre teinte favorite !


Pour commencer éteignez votre radio (c’est important pour vos tympans) puis réunissez quelques un des éléments importants pour le sauvetage de votre maquillage. Vous aurez besoin d’alcool à 90C°, d’une cuillère, d’un couteau a bout pointu, d’une pièce et d’un mouchoir, en somme une panoplie d’éléments accessibles et courants dans l’ensemble de nos quotidiens. 


Après avoir rassemblé les débris récupérables de votre fard et les avoir logés dans son précédent logement vous allez devoir les réduire définitivement en poudre. Avant cela, je vous recommande d’isoler les fards étant proches de celui que vous allez devoir réparer si possible, ceci évitera que les teintes ne se mélangent et s’abiment au fur et à mesure des différentes étapes de la réparation de votre fard. Personnellement j’ai utilisé du scotch, je vous invite également chaudement à ne pas le choisir trop « collant » afin de ne pas avoir de résidus de colle sur votre palette d’autant plus si le support est en plastique, ils seront difficiles à retirer (ce fut mon cas). Une fois le terrain bien préparé vous pouvez utiliser le manche d’une cuillère pour désolidariser le fard et le réduire en poudre. 



Votre fard est désormais aussi léger et aérien que de la purée mousseline en poudre ? Vous pouvez désormais porter vos lunettes de petit chimiste et vous emparer de votre cuillère et votre alcool à 90C°, si vous souhaitez bien mesurer la quantité de produit qui sera versée dans le fard vous pouvez déposer de l’alcool dans la cuillère et doser au fur et à mesure. J’ai personnellement d’abord commencé à doser avec la cuillère puis ajouté de l’alcool « à la louche ». Pour mélanger je vous recommande d’utiliser le bout du couteau pointu pour favoriser un mélange plus homogène et précis.



L’objectif est d’obtenir une matière assez fluide et onctueuse dépourvue de « grumeaux », n’hésitez donc pas à rajouter de l’alcool jusqu’à obtenir ce type de texture. Le couteau vous aidera ici à ne pas répartir de produit partout autour du contenant du fard, n’hésitez pas à essuyer votre couteau sur le rebord du contenant au fur et à mesure, vous pourrez nettoyer ensuite. 




Il va maintenant falloir aplanir le tout, votre fard ne peut pas garder l’aspect d’un château de sable sauvagement écrasé par des bambins en colère sur les bords de mer. C’est ici qu’interviennent votre mouchoir et votre pièce ! Vous devez ainsi positionner le mouchoir sur votre fard, actuellement à l’état de masse onctueuse, puis déposer la pièce sur le mouchoir. Pas de panique la pièce ne devrait normalement pas passer à travers le mouchoir ou l’ensemble de votre fard s’accrocher à votre mouchoir, tout va bien se passer. Une fois la pièce positionnée je vous recommande de la déplacer à l’aide de mouvements circulaires afin de bien aplanir le fard dans son ensemble. 



Si tout se passe bien votre fard est désormais bien lisse et devrait très prochainement retrouver sa forme d’antan (sans les jolis motifs pour mon cas, mais rien ne vous empêche de créer les vôtres si vous avez l’âme d’artiste). Il peut arriver que des bulles se forment et créent des « trous » mais ce n’est pas dramatique et ne nuira pas à la qualité du produit. 

Vous pouvez ensuite commencer à nettoyer les bords de votre fard ou les débris se trouvant sur les rebords de la palette. Ceci vous permettra de dégager les parties encore humides et plus conséquentes de fard avant qu’il ne sèche et ne s’effrite après avoir séché menaçant de se répandre dans les autres fards. J’ai personnellement utilisé le couteau pour les premiers déblayages mais vous pouvez aussi choisir un coton tige. 



Il vous faudra attendre une dizaine d’heures pour constater et récolter les fruits de votre travail. Votre fard n’est certes pas le même que lorsque vous l’avez vu pour la première fois mais il est de nouveau prêt à être utilisé et à faire honneur à vos jolis yeux. N’ayez pas de craintes quant à la pigmentation de votre fard qui n’aura rien perdu de sa superbe, les pigments sont toujours aussi concentrés et votre fard toujours pigmenté et définitivement estompable. Pour celles qui se poseraient des questions sur la dangerosité de l’alcool, il n’y en a pas, le liquide va permettre de solidariser les pigments entre eux et s’évaporera dans la dizaine d’heures après le mélange. 



Et voilà ! Votre fard préféré est dormais sauvé, ressuscité, un vrai miraculé ! Il va de nouveau faire la fête sur vos paupières, retrouver ses meilleurs copains et vous rendre heureuse si son absence vous avait pesé. Evidemment la technique est valable pour les blushs et poudres en tout genre, le seul changement résidera dans la quantité d’alcool nécessaire pour mélanger la poudre. 


J’espère que cet article vous aura aidé, il m’a personnellement permis de réutiliser pleinement mon Alchemy Palette de Lime Crime malencontreusement projetée au sol par ma maladresse. 

6 Responses so far.

  1. NON MAIS LE GÉNIE A L'OEUVRE LA !
    Merci pour ce super article ! ^^

  2. Merci pour la technique, je ne savais pas qu'on pouvait réparer un fard cassé :)

  3. Merci pour cet article hyper utile et extrêmement bien expliqué :D

  4. J'utilise aussi cette astuce, elle est parfaite et ça serait bête de mettre à la poubelle un si beau fard :)

  5. J'adore ton article, il est très bien construit avec les explications et gifts :). Je me souviens d'avoir réparé un fard avec cette technique mais j'avais mis un moment avant de retrouver son intensité !

  6. J'avais déjà entendu parler de cette technique et je t'avoue qu'en image c'est sympa ^^
    Merci !
    Bisous

Leave a Reply