24.11.13

New York Diaries #1 : Entre pop culture urbaine et architecture hors du commun.

Je vous en parle de temps en temps et très brièvement à travers quelques articles beauté mais je reconnais ne pas avoir consacré un réel article à mon voyage estival dans le pays de l’oncle Sam. C’est désormais chose faite et je vais tenter de vous raconter en quelques clichés mon expédition familiale et merveilleuse à New York ville de tous les fantasmes.  Qu’ils soient matériels (oh magasins par milliers), alimentaires (ne nous voilons pas la face leurs gâteaux sont divins, gras mais divins), culturels (monuments et musées superbes), architecturaux, New York demeure une mégalopole fascinante et hors du commun. 

Mais la chose la plus folle au sujet de la grande pomme c’est que toutes les cultures et les univers s’y mêlent, on passe de zones urbaines aux buildings gigantesques à de plus petits quartiers peuplés de verdure, de vrais oasis de calme. Toutes les nationalités s’y assemblent, du quartier chinois à la petite Ukraine il n’y a qu’un pas et aussi surprenant soit-il même en y ayant jamais mis les pieds on se sent très vite chez soi à New York. Une impression de déjà-vu peut facilement vous gagner vous remercierez pour cela les nombreux films et séries s’y déroulant. 

Dans ce premier article je vais faire de mon mieux pour vous faire vivre mes journées à travers cette magnifique ville en essayant de vous faire ressentir toute sa force, son excentricité architecturale et sa vivacité. 

J’ouvre le bal avec Time Square lieu de toutes les excentricités et visage emblématique du capitalisme américain. Panneaux publicitaires par milliers, façades de buildings entièrement dissimulées par des écrans lumineux, boutiques par centaines et foule continue dans les grandes artères ; Times Square représente un véritable temple du shopping et capture l’essence même de New York, ici les paroles « The city that never sleeps » prennent tout leur sens. 




Dans les boutiques le même sens de l’extravagance est présent, je retiendrais pour toujours l’immense magasin Toys’r’us dans lequel trône une grande rouge constituée de voitures reprenant les codes de grands jouets pour enfants : Barbie, Poly Pocket, Barbapapas… Les autres étages ne sont pas en reste on y trouve la maison de Barbie, des super héros dans les airs en train de retenir des voitures tombant du plafond. 



De jour comme de nuit la ville reste sublime et tous ses supports portent des traces artistiques, murs et façades d’immeubles travaillés, statues et créations de métal dans les rues, éclairages et installations lumineuses dans les arbres, tout est fait pour capturer le regard du voyageur. 




Evidemment nous n’avons pas pu passer à côté de certains lieux les plus touristiques mais aussi de ceux que je rêvais de voir en « vrai ». La Statue de la liberté et sa majestueuse flamme, China Town et Little Italy, le Brooklyn Brigde… que de paysages marquants et hors du temps qui vous font vraiment vous sentir dans un univers à part et plus qu’unique. 





Little Italy





Autre lieu extrêmement touristique mais à mon sens inévitable, le fameux quartier de l’Empire State Building. On y trouve des magasins (comme partout dans les rues de New York) et surtout l’un des buildings les plus connus des Etats-Unis le très célèbre Empire State Building ayant pu inspirer pléthore d’artistes et symboles américains. Si l’immeuble en lui même est déjà impressionnant pour sa taille (il est quasiment possible de le voir n’importe où dans New York) ; la vue disponible tout en haut de ce dernier est à couper le souffle. Une fois hissée au sommet de ce monstre de pierres j’ai été impressionnée par l’étendue de la ville se présentant sous mes pieds. On a l’impression, absolument pas fausse, qu’elle se déroule sur des dizaines et des dizaines de kilomètres et que les bâtiments la peuplant tous aussi différents et immense les uns que les autres peuvent vous avaler tout entiers. Voir la ville sous cet angle m’a fait me sentir toute petite et m’a permis de me rendre compte que quoi qu’on en pense New York est vraiment exceptionnelle pour son architecture et son infinité. 





Si j’ai retenu l’architecture et l’immensité des buildings, j’ai aussi remarqué que l’art prenait place dans toutes les rues de la ville. Qu’il soit ancien et faisant partie intégrante de l’histoire de la ville (Statue de la liberté, Atlas) il appartient également aux New Yorkais qui s’approprient les rues et y installent leur propre univers. Il n’est donc pas rare de croiser très régulièrement murs peints, installations temporaires, spectacles de rue…









Je vous laisse profiter de la fin de cet article avec quelques uns des derniers clichés que j’ai eu l’occasion de prendre lors de mon voyage à New York, l’un des plus beaux aspects de la ville dans son habit de lumière. Parce que la nuit n’enlève rien au charme de cette mégalopole mais la sublime et nous laisse constater à quel point les pulsations lumineuses créées par les voitures, les boutiques, les bâtiments lui donnent vie.




Famille de fous ! 


Je vous retrouve dans un prochain article sur New York qui se consacrera à l'aspect plus surprenant que j'ai pu tirer de mon voyage dans cette superbe ville. 

4 Responses so far.

  1. Carmen says:

    super sympa ce ptit tour d'horizon, j'ai adoré le portrait de la dame sur le mur

  2. Trop de rêve dans cet article :) coeur sur toi :p

  3. Waw toutes ces photos ! Ça fait rêver. J'aimerai pouvoir m'y rendre un jour ... Merci pour cet article, j'attends impatiemment le prochain :)

    Bises,
    http://allmygeekeries.blogspot.com/

  4. OPALE says:

    J'y retourne de suite.........................
    Cela me donne à la fois le tournis, l'envie................... je pleure d'y retourner.............. grave de grave
    MUM

Leave a Reply