25.9.14

Que penser du mouvement #NotInMyName ?

Largement relayé sur les réseaux sociaux et dans les médias du monde entier le hashtag « #NotInMyName » lancé par les membres d’une association britannique ne cesse de faire parler de lui. Ou bien apprécié soit complètement décrié j’ai tenté d’analyser à mon tour la situation. 

Dès les premiers instants après en avoir entendu parler et l’avoir visionné dans les journaux télévisés français je n’ai pas rejeté ce mouvement que j’ai trouvé positif et permettant à mon sens de rejeter les amalgames pouvant être faits entre «Islam » et « Terrorisme » qui ne devraient jamais être associés dans les mentalités. J’ai compris la volonté d’une majorité de personnes de vouloir rejeter l’idée qu’une religion puisse être aussi librement et facilement liée dans l’esprit de beaucoup à la violence, au meurtre, aux événements malheureusement récents que nous avons vécus. Comment vivre sa religion sereinement, porter et croire en des valeurs quotidiennement associés à des actes menés en son nom et ne la respectant pas ? Probablement intolérable tant les amalgames sont si facilement diffusés et intégrés dans le monde entier. 

J’y ai vu une volonté d’informer. De montrer que jamais l’Islam n’avait mis en avant la violence, justifié l’inqualifiable, apprécié l’injustice au nom de ses valeurs, qu’il était impensable de faire encore ce type d’associations. Une volonté de montrer que c’est une religion comme toutes les autres pour la paix, le partage, l’union, que les actes diffusés dans les médias et réalisés au nom d’un idéal faussé ne sont pas l’Islam. 


Seulement j’ai commencé à voir des messages circuler dénonçant ce mouvement le trouvant injuste, anormal, ridicule. Alors j’ai voulu comprendre. 

Ce que j’ai lu n’a pas tout de suite fait sens à mes yeux, beaucoup trouvent que ce hashtag met la religion musulmane et ses pratiquants en position de culpabilité justifiant ainsi les clichés et les amalgames faits autour de cette religion. Si je n’ai pas tout de suite compris cette réflexion j’ai lu plusieurs exemples m’ayant permis d’y voir plus clair, d’assimiler le concept derrière tout ça. L’un d’entre eux paraissant presque absurde indiquait ceci : si un boulanger tue sa femme, l’ensemble des boulangers doivent-ils s’excuser et se différencier de ce mauvais boulanger afin de ne pas être assimilés à ses actes ? (disponible ici) La réflexion part du postulat que si l’on se différencie d’un acte commis par une certaine communauté c’est qu’on accepte de façon implicite que la communauté puisse en être capable mais que l’on ne fait pas partie de ce mouvement-là. En gros que la religion musulmane pourrait être capable de tels actes mais que l’idée en est totalement rejetée par une large partie de ses pratiquants. Les personnes reprochant à ce hashtag d’exister essayent ainsi de souligner que l’homme se distingue de sa religion, la religion reste bonne mais l’homme qui l’utilise peut-être lui d’une cruauté sans pareille, ils refusent donc l’idée que des pratiquants puissent s’excuser au nom des actions commises par une homme pour leur religion. Quelques uns de leurs commentaires ci-dessous : 




Alors effectivement je crois en l’idée que l’on ne devrait sous aucun cas associer les mots « Islam » et « Terrorisme », que ce soit pour rejeter des actes ignobles commis en son nom ou l’inverse. Simplement si le mouvement pourrait avoir besoin d’être relayé ou au moins expliqué c’est qu’il permet peut-être d’informer, de lutter contre la désinformation ayant quotidiennement lieu dans nos journaux télévisés, dans la propagande diffusée sur le web ou au travers des mots pouvant sortir de la bouche de nos proches (il suffit d’être élevé avec ces clichés pour que l’idée s’enracine durablement). J’ai l’espoir qu’il puisse faire réaliser à un certain nombre de personnes ce qui est vrai, de ne pas les laisser se faire influencer par tout ce que l’on entend mais de se faire une opinion sur du concret. 

Malheureusement le climat d’islamophobie installé dans beaucoup de pays européens et occidentaux en général par le biais des médias, des politiques, des clichés répandus sur la toile justifient à mes yeux la volonté de certains de rétablir la vérité avec le mouvement « NotInMyName ».  En créant ce hashtag ils démontrent que les actes violents souvent médiatisés ne sont pas leur religion, qu’ils n’y sont pas rattachés car l’Islam n’est pas constitué de telles valeurs, qu’il est différent, ils rejettent l’idée que la population puisse assimiler ces faits à leur religion. Combien de fois ai-je entendu que puisque le calendrier musulman n’était pas le même que le calendrier chrétien (en termes de date) ses pratiquants avaient plusieurs siècles de retard, justifiant la barbarie, les qualifiant d’arriérés ? Combien de fois ai-je pu lire qu’elle était sectaire, fermée, refusant de s’ouvrir sur le monde et taxant ainsi ses pratiquants de personnes refusant de s’intégrer (avec tous les clichés pouvant se lier à telle ou telle origine ethnique) ? Alors si ce mouvement peut ouvrir les yeux de certains je ne suis pas contre, s’il peut rétablir la vérité je l’approuve, s’il peut faire disparaître un tant soit peu ce climat d’islamophobie je le soutiens. 

Je crois en l’information, en la vérité, à l’égalité. L’Islam ne devrait plus souffrir de ce type d’idées. Quand on associe Christianisme et pédophilie certains en rigolent… alors pourquoi quand certains soulèvent Islam et terrorisme d’autres approuvent ? 

18 Responses so far.

  1. Je suis d'accord à 100% avec ce que tu écris. Très bon article!
    Personnellement, je trouve aussi que ce mouvement est une bonne chose.

  2. Alexandra says:

    Très bon article, tu m'enlèves les mots de la bouche. J'étais justement en train d'écrire un mini billet sur le sujet, est-ce que tu me permets de te citer ?

  3. Opalyne says:

    @lepetitmondedeJulie : Merci :) J'espère que le mouvement pourra servir à "éduquer" certains esprits.
    @Alexandra : Merci et aucun problème pour la citation :)

  4. Canalis says:

    Je ne comprends pas trop comment on peut reprocher aux musulmans de se défendre.
    Le truc n'est pas qu'ils se désolidarisent des crimes comme ça, au cas où, ils le font parce que tous les jours, on les accuse de terrorisme, quels qu'ils soient. Tous les jours, les gens font preuve d'islamophobie.
    A mon cours de gestion, une femme s'est exclamée qu'il était "honteux, ignoble" que Quick pense à ouvrir un Quick hallal. Pourquoi ? Parce que les musulmans ne devraient pas être libres d'exister ?
    Le fait est que la haine est sur eux. Alors ils se défendent, c'est normal. Personnellement, je salue l'initiative.

  5. La carne says:

    un boulanger qui tue sa femme ne le fait pas au nom des boulangeries. Un intégriste tue au nom de la religion... et laisse penser (volontairement) que tous les musulmans pensent pareil. On sait que ce n'est pas le cas. Mais force est de constater que l'amalgame est bien trop souvent fait. je n'avais jamais entendu parler de ce mouvement (!)... mais il a le mérite de rappeler que les musulmans ne se reconnaissent pas dans cet islam terrorisant. Il a le mérite de rappeler que l'islam n'est pas la terreur. Une évidence? malheureusement et visiblement pas tant que ça...

  6. Ita Malka says:

    bon je suis partagée aujourd'hui... un truc me dérange....pourquoi les termes suivants sont ils utilisés par les médias: musulmans de France , nos concitoyens musulmans ? pour ma part je suis française européenne même du monde s'il le faut... et je ne veux pas être rattachée à une religion ça me rappelle tristement un temps où sur la carte d'identité on tamponnait la religion... bon sinon je comprend le message Not in my name mais c'est triste d'avoir à se justifier à cause de fous....

  7. Très bon billet, merci beaucoup ! J'ai posté ma petite photo #NotInMyName il y a 2 jours, parce que trop d'amalgames sont faits... Je suis française, ne porte pas le voile, mon mari et moi nous nous habillons à la mode occidentale, on n'est pas très "visibles" en somme. Et pourtant il y a un mois, nous avons été pris à parti par un couple au restaurant alors que nous mangions tranquillement avec notre fille de 2 ans parce que "on ne peut plus manger tranquillement au restaurant sans qu'il n'y ait des arabes, on est envahis, qu'ils retournent dans leur pays ces terroristes, de toute façon en 2017 avec Marine, on va faire le ménage !". Voilà pourquoi on a besoin de se justifier... Bonne journée !

  8. Super article ! Je trouve moi aussi juste et légitime que les musulmans élèvent la voix pour dénoncer ces actes de barbaries. Car très souvent en effet, on a "peur" de tous les musulmans à cause de ces actes ultra médiatisés. L'amalgame et les suspicions ne doivent pas être faciles à vivre au quotidien.

  9. Melgane says:

    Je comprends les critiques face à ce hashtag et en même temps je le soutiens et je pense qu'il peut être utile. C'est un peu simple de dire que tous les boulangers ne vont pas se justifier si demain mon boulanger tue son épouse. Parce que la boulangerie ne diffuse pas, ne porte pas, de valeurs, d'idéal, la boulangerie est un corps de métier, l'Islam, lui, est une religion, avec tous les problèmes qui peuvent y être attachés parce que l'on peut décider de justifier ses actes avec telle ou telle phrase plutôt que telle ou telle autre. Il y a toute une question d'interprétation qu'il n'y a pas dans la boulangerie. Donc non, les boulangers n'auront jamais à se justifier et à aller contre les amalgames si demain mon boulanger tue son épouse. Deuxième chose : ça fait des années que l'amalgame autour de l'Islam est colporté, et chaque nouvel événement le pousse davantage. Les boulangers devront se justifier et dire que leur "corporation" ne forme pas des meurtriers si, pendant dix, quinze, ou vingt ans, quelques dizaines d'entre eux dans le monde tuent leur épouse ou les clients qu'ils ne jugent pas digne de leur pain. Mais pour le moment un boulanger qui tue son épouse c'est rare, isolé, on n'en parle pas pendant des semaines à la radio et à la télévision, donc ils ne doivent pas se justifier.

  10. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais là où les gens ne comprennent pas, c'est que Not in my name n'est pas une plateforme d'excuse. Aucun des participants ne s'excuse, et il n'ont pas à le faire. Ils s'opposent simplement au fait que leur religion soit "piratée" par des terroristes, il se la réapproprient simplement. Ils rappellent clairement aux extrémistes que l'Islam ne leur appartient pas, et que s'ils veulent se comporter comme des bêtes, ils doivent trouver une autre excuse. Ils ne veulent pas qu'on décide pour eux de ce que doit être leur religion. Je pense que ça n'est pas un geste de soumission à qui que ce soit mais au contraire une affirmation de soi, de sa liberté de croire et de penser, et je trouve cela très positif.

  11. Très bon article, tu m'enlèves les mots de la bouche.

  12. Je trouve également ce mouvement très positif. Si on assassinait et on instaurait la terreur "en mon nom", (puis qu'ils ont quand même clamé haut et fort agir au nom de l'Islam et des Musulmans), j'aurais aussi ce besoin d'affirmer que non, ce n'est pas ça l'islam. Je suis catholique et je sens parfois le besoin de me désolidariser des propos du pape (sur la contraception, le mariage pour tous, etc ...).

    Pour moi, plus que jamais, on doit être solidaires et ensemble, et lutter contre les amalgames. J'ai été surprise comme toi, de voir que ce mouvement était contesté.

  13. Nadia says:

    Je découvre ce mouvement, grâce à ton billet, très bien écrit en passant

  14. intéressante réflexion ! il faudrait espérer que le mouvement arrive jusqu'aux terroristes pour que eux percutent, ce n'est pas nous les destinataires du message, c'est comme ça que je le vois...

  15. Anonyme says:

    Pour répondre a la derniere question: Les pédophiles,fussent ils catholiques,ne fondent pas leur pédophilie sur la Bible. Les terroristes musulmans au contraire fondent leurs actions sur le Coran. Dans un cas il n'y a pas de lien direct et revendiqué entre exactions et religion,alors que dans l'autre il y a un lien direct et totalement assumé entre exactions et religion.

  16. flo says:

    C'est bien ce que tu écris, mais j'avoue que je fais partie des septiques, car si je crois que c'est sincère chez certaines personnes, je pense aussi que ça ne l'est pas chez d'autres. Et je crois que derrière ces derniers, il y a clairement un but politique, en plus du Taqîya et toutes ces choses-là.
    De plus le côté atroce de cette religion est vraiment marqué dans les textes sacrées (sans compter que Mahomet n'était pas un saint), donc je ne sais vraiment pas comment y prendre. Je veux croire que la plupart de ces gens sont sincères, mais voilà j'ai quand un gros doute, surtout quand je vois certain truc sur ces photos qui circulent.
    Enfin si cela peut faire réagir les musulmans dans le bon sens, je ne suis pas contre.

  17. Je ne savais pas que le hashtag #NotInMyName avait été critiqué, ton article me l'apprend. Je peux comprendre cette réaction comme je comprend le désir de ces musulmans de se justifier avec tous ce qu'il se passe en ce moment.
    Je suis souvent choquée par la façon dont les journalistes relatent les actualités, ils ne font guère attention à bien distinguer les musulmans des terroristes et comme ils sont notre seule source d'information, ils peuvent faire bien plus de mal qu'ils ne le réalisent. Les croyances, les préjugés, le racisme sont en grande partie du à leurs erreurs.
    Ton article est génial, je suis tombée dessus par hasard et je pense venir faire un tour sur ton blog plus souvent ;)

  18. agrippine says:

    c'est juste dommage qu'il faille le rappeler. Ce ne devrait pas.
    si ce mouvement existe, c'est bien parce que certaines personnes en font l'amalgame (pas les plus malins pourrait on dire) et c'est bien dommage.

    joli article.

Leave a Reply